CFnews: Nouveau sourire pour Adent

Par Eleonore de Reynal – CFnews.net

Après quatre années, le groupe suisse de cliniques dentaires quitte SEC Partners, son actionnaire à 73 %, pour rejoindre le giron du britannique Hesira, pour sa part accompagné par Oaktree Capital Management.

Adent entre dans une nouvelle phase de croissance. Quatre ans après sa reprise par l’investisseur suisse SEC Partners auprès du pôle private equity du Crédit Agricole (Suisse), ce groupe de cliniques dentaires rejoint le giron de son homologue britannique Hesira, emmené par Malcom Hugues.

Accompagné par Oaktree Capital Management, le repreneur qui détient plusieurs cliniques dentaires aux Pays-Bas et en Pologne, prend ainsi position sur le territoire suisse, où il n’était pas encore présent.
Fondée en 1997 par Philippe Gerber – lequel sort aujourd’hui -, la cible qui affiche un chiffre d’affaires de l’ordre de 30 M CHF (24,8 M€), lui apporte même une position de leader sur ce marché. Exploitant neuf cliniques et un laboratoire en Suisse Romande, elle s’impose, en effet, comme le deuxième acteur du secteur derrière Ardentis (onze cliniques).

Jusqu’ici détenu à hauteur de 73,3 % par SEC Partners, Adent qui emploie un peu plus de 220 personnes sous la houlette de Jean-Louis Vaez-Olivera, a enregistré une très forte croissance ces quatre dernières années. Sur la période, ce groupe basé à Ecublens a ainsi vu son chiffre d’affaires plus que doubler.

Rentabilité de l’ordre de 15 %

« Lors de notre entrée au capital, Adent comptait cinq cliniques contre neuf aujourd’hui, explique Jean-Guillaume Benoit (photo ci-contre), associé de SEC Partners. Depuis 2010, le groupe a, en effet, ouvert trois nouveaux établissements à Aubonne, Martigny et Monthey en parallèle de l’acquisition de la clinique C1 à Genève-Charmilles en juillet 2012. »

Discret sur son TRI, l’investisseur sortant qui a bénéficié des conseils d’Altiumdans cette opération, aurait investi – LBO compris – un total de 8,5 M CHF (7 M€) dans la cible ces quatre dernières années. Fort d’une rentabilité de l’ordre de 15 %, Adent qui a reçu des offres d’une poignée de candidats à la reprise – essentiellement anglo-saxons – triés sur le volet, compte sur le soutien de son nouveau propriétaire pour poursuivre sa croissance en Suisse Romande. Et ce, tant par acquisitions que par ouvertures de cliniques dentaires. D’après nos sources, le groupe profitera également de cette opération à laquelle son équipe de management s’associe, pour entamer son déploiement en Suisse Alémanique.